Sur ce blog spécialisé dans les voitures d'occasion, vous trouverez des articles avec des conseils pour devenir un mandataire auto ou acheter un véhicule !
Lors d’un covoiturage, suis-je assuré si je prête le volant à un passager ?
Lors d’un covoiturage, suis-je assuré si je prête le volant à un passager ?

Lors d’un covoiturage, suis-je assuré si je prête le volant à un passager ?

 

Covoiturage : puis-je prêter le volant à un passager et être en conformité avec mon assurance ?

 

Le covoiturage, de plus en plus pratiqué ces dernières années, désigne le fait de conduire des passagers dans son véhicule personnel, sans aucune contrepartie financière, sauf celle du partage des frais inhérents au déplacement, comme l’essence ou les péages. Assurer son véhicule, en tant que conducteur principal, est obligatoire : mais peut-on prêter le volant à un passager et être protégé par son assurance ?

L’assurance lors d’un covoiturage

Lorsque vous conduisez un véhicule pour lequel vous êtes conducteur principal, il est obligatoire d’assurer ce véhicule, pour que vous soyez protégé par les garanties de votre contrat d’assurance si vous êtes victime d’un accident ou si vous en provoquez un. Cette assurance est appelée la responsabilité civile.

Lorsque vous proposez à des passagers de faire du covoiturage, cette responsabilité civile suffit, et elle protège vos passagers en cas d’accident. Cette assurance couvre aussi les dommages que vous pouvez causer à des tiers. Attention cependant : si le conducteur principal est assuré au tiers, lui ne sera pas dédommagé en cas d’accident responsable (ni les dégâts matériels, ni les préjudices corporels…), contrairement à ses passagers qui sont considérés comme des tiers.

De plus, la majorité des personnes ont leur propre assurance responsabilité civile, ce qui leur assure des garanties.

En complément :  covoiturage et Panne de voiture : que faire ?

Il n’y a donc pas nécessité à prendre un contrat d’assurance particulier si vous faites du covoiturage. Cependant, dans certains cas, il est nécessaire de vérifier auprès de son assureur que votre contrat couvre bien toutes les situations. C’est notamment le cas si vous proposez des trajets du domicile vers le lieu de travail, si vous utilisez votre véhicule de fonction ou si vous prêtez le volant à l’un de vos passagers.

Cette dernière situation est particulière et nécessite d’avoir à l’esprit un certain nombre d’informations pour être certain d’être bien couvert par son assureur.

Suis-je assuré si je prête le volant à un passager ?

Dans certains cas, le covoiturage se fait sur de longs trajets et, pour des raisons de sécurité, les covoitureurs peuvent être amenés à se passer le volant. Si, en soi, ce prêt de volant n’est pas interdit, il est important de vérifier auprès de son assureur que l’on est bien protégé si le passager à qui l’on prête le volant provoque un accident.

Dans certains contrats d’assurance, il existe une clause d’exclusivité, qui explique que seul le conducteur principal du véhicule est assuré en cas d’accident. Il faut, si l’on souhaite prêter le volant à un passager, contacter son assureur pour vérifier si cette clause existe dans le contrat ou non. Si elle n’existe pas, vous pouvez alors prêter le volant : vous et vos passagers êtes assurés en cas d’accident. Si elle existe, il est nécessaire de demander à son assureur de supprimer cette clause ; ainsi, votre contrat d’assurance couvre les dommages causés par les conducteurs autres que vous. Attention cependant : la suppression de cette clause entraîne souvent des frais supplémentaires.

En complément :  Assurance au tiers, tiers+ ou tous risques : quelles différences ?

Quelles sont les démarches et vérifications à faire ?

  • Contactez votre assureur pour vérifier les clauses de votre contrat et savoir si vous pouvez ou non prêter le volant à un de vos passagers.
  •  Il est nécessaire de déclarer tous les conducteurs amenés à conduire occasionnellement votre auto. Cette déclaration peut cependant entraîner des frais supplémentaires. C’est notamment le cas si la personne à qui vous prêtez votre voiture est un jeune conducteur. Attention également au fait qu’en cas d’accident, le malus reviendra au conducteur principal et non au conducteur occasionnel.
  • Pensez à vérifier le permis de conduire de la personne à qui vous prêtez le volant.

Une fois que toutes les démarches et déclarations sont faites auprès de votre assureur, vous pouvez tout à fait prêter le volant de votre véhicule à des passagers de votre covoiturage ; vous, votre véhicule et les autres passagers êtes bien assurés en cas d’accident. 

Robert Dupret

Robert Dupret

Je m'appelle Robert Dupret, je travaille dans la vente de véhicule d'occasion depuis plus de 10 ans. À travers ce blog, je vais vous partager mon savoir ici sur le blog Weea Organisation.