Sur ce blog spécialisé dans les voitures d'occasion, vous trouverez des articles avec des conseils pour devenir un mandataire auto ou acheter un véhicule !
Quelles sont les étapes à suivre pour devenir mandataire auto ?
Quelles sont les étapes à suivre pour devenir mandataire auto ?

Quelles sont les étapes à suivre pour devenir mandataire auto ?

Devenir mandataire auto

Le mandataire auto est un spécialiste du marché automobile qui joue le rôle d’intermédiaire entre un client et un vendeur de véhicules. Vous avez sans doute décidé de faire carrière dans ce domaine et vous vous demandez comment procéder. Découvrez dans cet article comment devenir un mandataire auto au lieu de devenir un concessionnaire.

Quelle formation suivre pour devenir mandataire auto ?

Le métier de mandataire automobile prend de plus en plus de l’ampleur. Il est assez proche de la vente ou du métier d’agent commercial dans le domaine automobile. Cependant, il ne nécessite aucune formation particulière. Il est conseillé néanmoins d’avoir un Bac + 2 en négociation relation client ou en techniques commerciales pour être performant en tant que mandataire auto. 

Certaines écoles proposent aussi des formations en commercial automobile pour exercer dans ce métier de négociant. Aussi, bon nombre de mandataires auto se sont formés en côtoyant des personnes qui exercent dans cette activité, en fréquentant des professionnels du domaine de la concession automobile, etc. Si vous optez pour cette manière de faire, vous pourrez leur demander à la fin un certificat de qualification professionnelle.

Le métier de mandataire de véhicules est surtout une activité de passion. Vous devez être passionné pour exercer une telle activité. Vous pouvez aussi vous spécialiser dans différents types de véhicules pour attirer une clientèle de niche : voiture ancienne, voiture de course, voiture américaine, voiture allemande, etc. 

Quelle est la différence entre un courtier automobile et un mandataire auto ?

L’activité de mandataire auto est souvent confondue à celle de courtier automobile. Pourtant, il existe bien une différence entre les deux métiers, bien qu’ils aient le même objectif : trouver le véhicule idéal pour un client. En effet, contrairement au mandataire, auto, le courtier automobile n’achète pas la voiture trouvée. Son rôle sera juste de mettre le client en contact avec le vendeur du véhicule.

La rémunération du courtier vient après la vente. Le vendeur se chargera en effet de lui verser une commission sur laquelle ils se sont entendus à priori. Quant au mandataire, auto, son rôle consiste principalement à aller acheter le véhicule auprès du vendeur pour le revendre au client. 

Il y a donc bien une différence entre le mandataire et le courtier. Cependant, il arrive qu’on rencontre des professionnels du marché automobile qui exercent les deux activités à la fois. 

Quelles sont les qualités pour devenir un bon mandataire auto ?

Pour bien exercer en tant que mandataire automobile, vous devez avoir certaines compétences. La toute première qualité que vous devez avoir est le sens de la négociation. Un mandataire auto est avant tout un négociant. Vous devez donc avoir le sens des affaires, l’art de convaincre afin d’avoir les bénéfices que vous recherchez. 

Pour exercer dans le monde de l’automobile, vous devez aussi avoir un bon répertoire de relations et un bon sens relationnel. Vous devez pouvoir conserver vos relations entre clients et fournisseurs. Cela vous évite à chaque fois de devoir faire des recherches pour trouver des fournisseurs. Par ailleurs, vous devez apprendre deux langues : l’anglais et l’allemand. Ce sont les deux langues les plus parlées dans le domaine de l’automobile.

Pour finir, vous devez cultiver l’honnêteté et la rigueur. Vous mettrez dès lors en confiance vos clients et fournisseurs. 

Quels sont la réglementation et le statut juridique pour une entreprise de mandataire auto ?

Un mandataire automobile doit suivre les démarches administratives légales pour s’enregistrer. Vous avez la possibilité de travailler sous un statut juridique de microentreprise ou encore d’entreprise individuelle, ce qui est le plus conseillé. En effet, la première option est de moins en moins crédible aux yeux de nombreuses personnes.

Vous devez aussi souscrire à une assurance pour prévenir les situations de litiges. Il est également nécessaire et obligatoire de garder sur vous un registre pour les voitures d’occasion que vous négociez. 

Robert Dupret

Robert Dupret

Je m'appelle Robert Dupret, je travaille dans la vente de véhicule d'occasion depuis plus de 10 ans. À travers ce blog, je vais vous partager mon savoir ici sur le blog Weea Organisation.